Izakaya 居酒屋

Quelque part entre Tōkyō et Ōsaka... Posé au bar, devant l'étalage de liqueurs et d'eaux de vie qui bardent les étagères derrière le comptoir, Kō-San déguste, impassible, son Yakuza Moon, un de ces fameux cocktails aux saveurs exotiques et parfumées élaborés par le chef barman. Ses acolytes, eux, s'enivrent autour d'un Junmai Daiginjo, un saké japonais au goût très raffiné, qui se boit en apéritif ou tout au long du repas, comme un bon vin. Il parait que c'est ici que l'on trouve la plus grande collection de Nihonshu de la ville. Un peu à l'écart du clan, un junkoseiin, un apprenti juste bon à ouvrir les portes, sirote un thé glacé bio au gingembre en compagnie d'un autre « bleu ». Devant eux, il y a une variété de petites assiettes à partager, façon tapas japonaises.